Tempo santé
Dossier

Comprendre l'hypnose

jeudi 16 août 2018

Il y a hypnose et hypnose : celle des spectacles de music-hall n'a rien à voir avec l'hypnose médicale, de plus en plus pratiquée, y compris en milieu hospitalier. Faut-il pour autant souscrire à cette thérapie les yeux fermés ? Voici ses atouts et ses limites.

L'hypnose a le vent en poupe. Les ouvrages sur le sujet sont abondants et les cabinets spécialisés nous promettant de tout résoudre également. Dans un climat de défiance envers la médecine classique, nous redécouvrons un processus de soin autrefois appelé « magnétisme animal » par son inventeur, Franz-Anton Mesmer, médecin autrichien qui, dès 1775, traitait de cette façon les désordres nerveux et les douleurs. Rebaptisée hypnotisme au XIXe siècle et utilisée pour réduire les douleurs chirurgicales jusqu’à l’arrivée de l’éther, l’hypnose connut ensuite un regain avec le neurologue Jean-Martin Charcot et le fondateur de la psychanalyse, Sigmund Freud, puis à nouveau l’oubli jusque dans les années 1990. Aujourd’hui, de plus en plus de médecins, de scientifiques et de patients s’enthousiasment pour cet outil hypnotique.

QU'EST-CE QUE L'HYPNOSE MÉDICALE ?
Cette pratique permet de soigner les relations nocives qu’une personne entretient avec son corps, sa pensée, son entourage en l’aidant à faire émerger d’elles-mêmes ses propres ressources pour guérir ou rendre une situation plus acceptable. En activant un processus neurologique qui fait passer l’individu d’un état de contrôle et de certitude à un état plus sensoriel de lâcher-prise, l’hypnose le libère de l’emprise de l’addiction, de la peur, de la douleur… Et, par ricochet, évite le recours systématique aux médicaments et à leurs effets secondaires.

TOUT LE MONDE EST-IL RÉCEPTIF A L'HYPNOSE ?
Tout le monde peut l’être puisque l’état hypnotique est un état naturel par lequel nous passons plusieurs fois par jour. Certaines études avancent 5% de réfractaires… Tout dépend en fait de la motivation du patient, de sa faculté
d’imagination, de sa confiance dans le praticien et de l’expertise de ce dernier. Les échecs sont dus avant tout
au refus profond du patient de changer, soit parce qu’il n’est pas à l’origine de la consultation, soit que ses douleurs lui apportent plus de bénéfices que de soucis.

SE FAIRE HYPNOTISER PEUT-IL ÊTRE DANGEREUX ?
À condition d’en connaître le processus, tout le monde est capable d’hypnotiser. Mais l’hypnose médicale étant
faite pour soigner, elle doit donc être pratiquée par un professionnel de santé ayant ajouté l’apprentissage
de la technique à son cursus. Une séance d’hypnose peut en effet parfois révéler un traumatisme dans l’enfance ou laisser suspecter une maladie grave qu’un non-professionnel ne saurait gérer. De plus, sans être une contre-indication, l’existence d’un trouble psychiatrique (paranoïa, schizophrénie, bipolarité) doit inciter à utiliser
certains types d’hypnoses. Il est préférable que chacun reste dans son domaine de compétence : la sage-femme pour les accouchements, le dentiste pour les soins dentaires…!

L'AUTOHYPNOSE PEUT-ELLE VRAIMENT ÊTRE ACCESSIBLE A TOUS ?
Sans être facile, c’est parfaitement possible puisque dans toute hypnose, il y a auto-hypnose, le pouvoir de transformation se trouvant dans l’esprit de la personne hypnotisée, pas dans celui de l’hypnotiseur. Il est même recommandé d’apprendre à se passer des inductions du thérapeute pour pouvoir, dès que nécessaire (angoisses,
insomnies, pulsions…), accéder soi-même à cet état de présence où nous nous écartons de nos émotions et où nous nous détachons de nos pensées. Idéalement via le thérapeute lui-même, qui, sous hypnose, facilitera l’appréhension de l’outil.

EXTRAIT de Tempo Santé n°2 – Novembre-Décembre 2017
MAGALI QUENT

Crédit photo : @JCprod

Abonnez-vous et recevez tous
les deux mois votre magazine !

Des progrès médicaux aux médecines naturelles, profitez des conseils de nos experts pour préserver votre santé, votre forme, votre bien être.

Je découvre l'offre

À découvrir aussi

Beauté
5 astuces pour une belle peau
Découvrez 5 bonnes résolutions pour les matins qui chantent. Si les cosmétiques ont un rôle un jouer, une bonne hygiène de vie compte tout autant. 1. Le soir, évitez l’alcool ainsi que les excitants, les plats en sauce, les fritures...
Dossier
5 questions sur la vue
L’œil est une mécanique très complexe composée de différentes « couches » ayant chacune un rôle important dans la vision. La première, à l’extérieur, est la cornée, seule membrane du corps totalement transparente. C’est elle qui permet à la lumière...
Au naturel
Deux plantes pour une digestion sereine
LE THYM, fleuron de la cuisine provençale, symbole du courage et de la résistance physique, il est aussi un antiseptique efficace pour lutter contre les troubles digestifs. Anti bactérien et antispasmodique, le thym calme les ballonnements, les fermentations intestinales, les...
Besoin d'aide ?

Appelez-nous au 01 74 31 15 03 (appel non surtaxé)
Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h 
et le samedi de 9h à 18h.

Envoyez-nous un courrier
Bayard TSA 10047 59714 Lille Cedex 9

Abonnement au magazine
Vous désirez vous abonner ou gérer votre abonnement ?
S'abonner   Gérer son abonnement