Tempo santé
Nutrition

Cholestérol, stop aux idées reçues

jeudi 16 août 2018

Il concerne 10 millions de personnes en France. L'excès de cholestérol se prévient et se combat avant tout dans l'assiette et par une bonne hygiène de vie. Ce qui ne signifie pas pour autant régime sec et privations !

SUPPRIMER TOUTE MATIÈRE GRASSE, UNE ABERRATION
Certes, 30% de notre cholestérol provient de notre alimentation. Encore faut-il s'entendre sur le rôle de ces lipides fabriqués à 70% par notre organisme, via le foie, chargé aussi de l'éliminer. Le cholestérol est en effet indispensable au bon fonctionnement de nos cellules, à la production d'hormones (sexuelles, antistress...), à la bonne digestion (c'est un constituant de la bile) et à la santé osseuse (il participe à la synthèse de la vitamine D). Il n'est donc pas l'ennemi à abattre à tout prix. Reste que si son taux est trop important, il devient dangereux pour notre santé cardio-vasculaire.

Il faut distinguer bon cholestérol (HDL), véhiculé des organes vers le foie où il est dégradé et mauvais cholestérol (LDL), transporté du foie vers les organes et qui, en excès, s’accumule dans les artères, les encrasse et finit par les boucher. C’est le rapport entre les deux qui est important : manquer de bon cholestérol qui joue un rôle de
nettoyeur est aussi néfaste qu’en abriter trop de mauvais. C’est là où l’alimentation va jouer un rôle primordial en évitant d’ajouter du mauvais cholestérol sur un métabolisme interne qui en fabrique déjà plus ou moins (hérédité, pathologies, traitements médicamenteux).

MANGER ÉQUILIBRÉ ET BOUGER, ESSENTIEL MÊME SOUS TRAITEMENT
La réponse à un régime anti-cholestérol étant variable selon les individus, un traitement médicamenteux peut malgré tout s’avérer nécessaire. Mais il doit s’inscrire en plus des mesures diététiques, pas s’y substituer. En curatif comme en préventif, avaler trop de mauvaises graisses impacte toujours la capacité du foie à éliminer correctement le cholestérol. De plus, cela obligerait à augmenter la posologie des médicaments, donc leurs effets secondaires. Sous traitement ou non, il est aussi crucial d’associer à une bonne diététique qui abaisse le mauvais
cholestérol (LDL) une activité physique régulière qui, elle, permet d’augmenter le bon (HDL) de 15 à 20 % et de diminuer les triglycérides. Les retraités qui bougent plus et se nourrissent mieux une fois exemptés d’un travail stressant peuvent même voir leur cholestérol baisser, jusqu’à rendre la prise de médicaments inutile.

CONTRÔLER SON ASSIETTE POUR RÉDUIRE DE 10 A 30% LE TAUX DE LDL
L’alimentation constitue le premier traitement anti-cholestérol. Sauf cas particuliers, il faut attendre deux à trois mois pour mesurer les effets d’une diététique adaptée avant de prescrire un traitement médicamenteux. Cette diététique n’a rien d’une sanction. Elle consiste d’abord à limiter les aliments riches en acides gras saturés
(viande grasse, charcuteries, sauces, pâtisseries, fromages, fritures, plats industriels) et ceux naturellement riches en cholestérol (beurre, jaune d’œuf, foie, abats).

Pas question pour autant de supprimer totalement ces sources de lipides au risque de ne pas tenir la distance ou de compenser en se jetant sur des sucres qui feraient grimper les triglycérides et baisser le bon cholestérol…L’alimentation anti-cholestérol doit faire la part belle aux acides gras insaturés, ces bonnes graisses que l’organisme ne sait pas fabriquer (huile d’olive ou de colza, noix, poissons gras) et forcer sur les fibres (fruits, légumes) qui ralentissent la vitesse d’assimilation des mauvaises graisses et facilitent leur élimination. En rééquilibrant ainsi son alimentation, le taux de LDL baisse en moyenne de 10 %, parfois jusqu’à 30 %. Les premiers effets se mesurent au bout de deux semaines, sont optimals au bout de deux mois et permettent souvent d’éviter un traitement.

 

EXTRAIT de Tempo Santé n°2 – Novembre-Décembre 2017
MAGALI QUENT

Crédit photo : @colnihko

Abonnez-vous et recevez tous
les deux mois votre magazine !

Des progrès médicaux aux médecines naturelles, profitez des conseils de nos experts pour préserver votre santé, votre forme, votre bien être.

Je découvre l'offre

À découvrir aussi

Beauté
5 astuces pour une belle peau
Découvrez 5 bonnes résolutions pour les matins qui chantent. Si les cosmétiques ont un rôle un jouer, une bonne hygiène de vie compte tout autant. 1. Le soir, évitez l’alcool ainsi que les excitants, les plats en sauce, les fritures...
Dossier
5 questions sur la vue
L’œil est une mécanique très complexe composée de différentes « couches » ayant chacune un rôle important dans la vision. La première, à l’extérieur, est la cornée, seule membrane du corps totalement transparente. C’est elle qui permet à la lumière...
Au naturel
Deux plantes pour une digestion sereine
LE THYM, fleuron de la cuisine provençale, symbole du courage et de la résistance physique, il est aussi un antiseptique efficace pour lutter contre les troubles digestifs. Anti bactérien et antispasmodique, le thym calme les ballonnements, les fermentations intestinales, les...
Besoin d'aide ?

Appelez-nous au 01 74 31 15 03 (appel non surtaxé)
Du lundi au vendredi de 8h30 à 19h 
et le samedi de 9h à 18h.

Envoyez-nous un courrier
Bayard TSA 10047 59714 Lille Cedex 9

Abonnement au magazine
Vous désirez vous abonner ou gérer votre abonnement ?
S'abonner   Gérer son abonnement